encore un petit extrait de mon travail sur la PEUR...

La peur hante mes textes, même quand je ne le veux pas.

La peur a sa géographie propre.
Ordinaire le plus souvent. Elle ne tolère guere mes tentative de cartographie intime. Elle est un insecte protéiorme et instable.
Son anatomie quelque fois m’échappe en totalité.

La peur est pornographe.

ecorcher